Les mille visages de Toronto

Etiquetas: .

Toronto est le centre économique du Canada, et c’est aussi l’une des villes plus différentes ethniquement de l’Occident. Toronto semble un de ces parcs de divertissements organisés en secteurs thématiques avec la mise en scène au ton, mais avec des gens réels au lieu d’employés-acteurs.

toronto old new buildings 300x225 Les mille visages de Toronto

La diversité culturelle de Toronto

Si nous sortons aux rues de cette ville nous trouverons, par exemple, le Little Inde, Little Portugal, le secteur grec ou l’un des deux quartiers italiens, ou faire un tour par ses églises orthodoxes russes.

Si tu préfères la culture chinoise la chose sera plus compliqué: sans compter l’aire suburbaine, Toronto a trois Chinatown (une, dans ce qui fut le traditionnel quartier juif, à quelques mètres d’où se concentrent des milliers d’immigrants de l’Amérique Centrale et des caraïbes).

toronto 300x224 Les mille visages de Toronto

Toronto, la ville la plus peuplée du Canada

Capital économique et ville plus peuplée du Canada, Toronto a 2,5 millions d’habitants, un peu plus que la moitié de Buenos Aires (l’Argentine), et avec d’autres trois millions dans les environs. Selon des chiffres non officiels, la moitié de ce gens naquit dans d’autres pays et émigra surtout à partir des années 60. Aujourd’hui il ne résulte pas facile de trouver un canadien de plus de deux générations dans cette terre.

Eduardo, par exemple, est équatorien, de Cuenca, et il arriva à Toronto en 1972. Il est maintenant guide touristique et il réalise en termes très simples le rôle des collectivités dans la ville: “Les Indiens (sic) sont chauffeurs de taxi; les Écossais, pompiers; les Irlandais, camionneurs; les Mexicains ramassent des fruits; les Italiens et les Portugais travaillent dans la construction”, … dit-il. Néanmoins, il explique que entre les milliers d’étrangers qu’éprouvent chance an dans la ville, un grand pourcentage ne résiste pas et revient à son pays d’origine. Et oui, l’hiver peut être une pénalité. Bien que non si froide comme d’autres parties du pays et avec un été tiède, Toronto arrive jusqu’à -30°C en décembre et janvier, avec une moyenne de -5°C.

Le Path, le majeur shopping souterrain du monde

Mais le problème du froid généra justement l’une des choses les plus intéressantes de ce qu’il faut connaître dans cette ville: le Path, 27 kilomètres de tunnels la plupart sous les gratte-ciel verrés du coeur financier. Le Path est le shopping souterrain le plus grand du monde et il connecte cinquante édifices de bureaux avec cinq gares de mètre, 1200 commerces, six grands hôtels et vingt stationnements, pour que la vie continue même si dehors tout s’est congelée.

connaitre path toronto 350x256 Les mille visages de Toronto

L’Allen Lambert Gallery

Accessible par le Path, le grand temple de cette Crystal City est l’Allen Lambert Gallery, conceptionnée par le valencien Santiago Calatrava. Similaire à la nef d’une fantastique cathédrale, c’est l’une des plus caractéristiques cartes postales du Toronto moderne ou plutôt futuriste. Bien qu’avec une curiosité: dans son intérieur il se trouve la façade d’un édifice du siècle XVIII, déplacé là dedans, pierre par pierre, dès sa location originale à quelques metres.

connaitre toronto allen lambert gallery 250x350 Les mille visages de Toronto

L’observatoire de la Tour CN

Si fondamental comme connaître les passages souterrains de Toronto c’est aussi aller jusqu’à l’autre bout et monter près de 500 mètres avec un rapide ascenseur. Ainsi on arrive à l’observatoire de la Tour CN, une des constructions les plus grandes du monde et un grand emblème architectonique de Toronto. La CN Tower double en hauteur au gratte-ciel le plus élevé du Downtown, par conséquent la visite permet un clair panorama de comment la cité se déplie près de l’immense lac Ontario.

vue panoramique cn tour 350x234 Les mille visages de Toronto

La vue est spectaculaire, mais en jours avec beaucoup de vent (qui ne sont pas rares) il faut supporter l’oscillation de ce géant: oui, on note que la tour bouge. Les plus fanatiques, peuvent s’installer dans l’étage du restaurant tournant pour avoir, entre le plat d’entrée et le dessert, un impressionnant panorama de 360°.

Toronto à pied de rue

Après avoir connu Toronto en bas et bien en haut, ce qui reste c’est sortir une autre fois à la surface. Dans ce sens, quand la température le permet (spécialement de mai à octobre), il s’agit d’une ville très praticable. Dès le centre financier, où il est la CN Tower, il suffit de marcher quelques minutes pour arriver par Yonge, une étendue et hyper commercial main street de Toronto.

Depuis là on peut tourner vers Queen Street West, pour sentir le Toronto le plus jeune et alternative (là ils sont les conceptionneurs, les bars, les magasins de disques qui survivent encore et jusqu’à la chaîne de télévision Much Music). La oú on peut prendre la rue Church Street, par où la communauté gay défile; ou par l’élégant Bloor Street, comme pour revenir à l’hôtel en chargeant des grandes sacs avec des logos très connus; ou vers Cabbagetown, caractérisé par les maisons victoriennes.

Le Quartier vieux de Toronto: Kensington Market

Mais supposions qu’il y a seulement du temps pour visiter un seul quartier de Toronto. Alors, peut-être, on choisirait le quartier vieux, mais toujours “jeune”, Kensington Market. Plutôt encore pendant les derniers dimanches de juin, juillet et août, des jours dans lesquels ses principaux rues se coupent au passage de voitures et le quartier est un coloris groupement de magasins avec de la musique et des places de nourriture ethnique, des Caraïbes jusqu’à l’Orient.

voyager toronto kensington market 350x212 Les mille visages de Toronto